Le numéro 0

Ce numéro 0 de La Gazette de Transalpie contient sept articles qui constituent un échantillon des contenus potentiels de la revue, dans des styles et sur des thèmes variés :

Le rôle de l’enseignant dont la classe participe au RMT est important mais aussi très délicat. Graziella Telatin propose quelques réflexions sur la manière dont l’enseignant peut favoriser la prise de responsabilité des élèves dans la formation des groupes et peut exploiter les problèmes après l’épreuve. Ses propos illustrent de manière constructive le document officiel, Obligations des maîtres qui désirent participer au RMT, qui définit les règles de passation de nos épreuves et qui figure en annexe de cet article.

Lucia Grugnetti, dans l’Évolution des liens entre RMT et recherche au fil des rencontres internationales du RMT2, trace l’histoire de notre association au travers des actes de ses rencontres, où apparaît, de manière très explicite la trame des liens entre la didactique des mathématiques et l’action du RMT depuis son origine.

Maria Francesca Tanda témoigne de son expérience d’animatrice avec les problèmes du Rallye, moments de jeu chez les victimes du tremblement de terre des Abruzzes3. Il s’agit d’un reportage au travers duquel on découvre, avec étonnement, que nos problèmes peuvent être exploités dans des situations pour le moins inattendues.

Clara Bisso rend compte d’un échange de correspondance à propos d’Un père jardinier et le RMT4. Il n’y a pas que les élèves qui résolvent nos problèmes, mais aussi leurs parents parfois, ce qui offre des ouvertures intéressantes de notre action au-delà de l’école.

L’article : Erreurs, obstacles, schèmes et concepts, est constitué d’extraits d’un cours de didactique de Michel Henry. Son contenu est particulièrement opportun puisque l’ARMT s’occupe actuellement du statut de l’erreur et de son analyse didactique, des différents types d’obstacles: épistémologiques, didactiques, psychologiques, ontogéniques et aussi de schèmes, concepts et champs conceptuels.

Le ruban de Noé est un ancien problème du RMT, qui fait l’objet d’un Point de départ de la revue Grand N (85, 2010). François Jaquet situe le problème dans la future « Banque de problèmes du RMT » et développe ses Potentialités pour la classe, dans le courant des réflexions actuelles autour des problèmes du RMT.

Les erreurs des élèves et leur gestion didactique : où en sommes-nous aujourd’hui ? est la question que se pose Michèle Artigue, dans sa conférence d’ouverture de la 14e rencontre internationale, reprise ici. Elle souligne la normalité de l’erreur en mathématique et son caractère souvent productif, rappelle les différentes approches dont s’inspirent nos travaux actuels du RMT ; puis elle élargit sa réflexion à d’autres approches cognitive ou anthropologique.

Il y a d’autres articles encore en préparation pour les numéros suivants de La Gazette de Transalpie, en particulier l’histoire d’un problème de sa naissance à sa version définitive pour l’une de nos épreuves, (dont la publication doit attendre la passation de l’épreuve I du 19e RMT pour éviter les fuites).
Il y aura aussi, dans nos prochains numér